Quelle reste l’influence des aspirations et des echecs de vos parents ainsi que vos ancetres via ce bien-etre professionnel ?

Voici quatre situations et solutions concretes pour vous eclairer

« notre vie technique reste si»rement un des lieux ou les determinismes familiaux sont le plus massivement operants, explique Juliette Allais, psychotherapeute jungienne specialisee en psychogenealogie. Notre trajectoire se construit i  chaque fois dans un climat particulier : celui de nos parents, dont nous avons capte inconsciemment des references, nos valeurs, des difficultes, des interdits, des espoirs insatisfaits. » Notre psychogenealogie permettra de lever le motocross dans l’impact du passe, de l’histoire et des parcours de nos parents, et, en remontant plus loin dans l’arbre genealogique, de ceux de nos aieux dans nos metiers.

Comment pouvons-nous saisir et resoudre plusieurs blocages, plus nous realiser en tracant plus librement notre propre chemin, loin des scenarios de repetition familiaux ? Voici deux pistes d’elucidation tracees par Juliette Allais, a partir de quatre problematiques.

Vous eprouvez 1 sentiment d’illegitimite

C’est le fameux syndrome de l’imposture. Quand celui- li  s’apparente a un severe complexe d’inferiorite, il devient alors problematique. « Cela reste souvent le fruit inconscient d’une incapacite interieure a se soutenir soi-meme, confirme Juliette Allais. Un petit retour au sein d’ l’arbre genealogique s’impose. Avez-vous eu des modeles de reussite dans la famille ? D’ou vient ce regard devalorisant et critique que vous vous appliquez ? »

D’une defaillance de la part masculine inconsciente qui structure psychiquement hommes et femmes, pensent des jungiens. Chez l’homme, votre part reste constituee de le identification au pere. Chez l’actrice, c’est l’animus, son ideal secret de virilite auquel elle s’identifie dans sa life sociale. Transmise via nos regards masculins de la famille, votre part inconsciente, quand elle est negative, se nourrit des critiques, remarques desobligeantes, blessantes, egrenees au fil du temps. « Il ne sert a rien de manifester d’la violence a son egard : une telle part d’ombre est tres susceptible et mobilise toutes ses forces Afin de nous attaquer si elle se sent agressee », note votre therapeute. En revanche, plus on s’ouvre a cette dernii?re, plus elle a tendance a s’effacer.

EXERCICE : dialoguez avec votre bourreau interieur Votre bourreau interieur – cette petite voix qui vous juge de maniere tres severe – est souvent « ancre dans une generation tres ancienne. C’est possible de tenter de reconstituer le trajet dans l’histoire familiale, d’observer de quelle facon il fut a l’oeuvre en tracant le cheminement via une feuille de papier. Je recommande ensuite de tenter d’entretenir avec lui un vrai dialogue interieur qui permette de lui demander ce qu’il nous souhaite vraiment. Pour mettre en scene physiquement l’explication, vous pourrez choisir un cliche qui donne forme a cette facette de vous-meme qui vous devalorise, puis enregistrer, mais aussi avouer au sein d’ un cahier ce progression au sein d’ vos rapports avec lui », detaille Juliette Allais.

Vous avez peur de perdre votre bricolage

Deux pistes peuvent etre explorees : d’abord, celle des scenarios et croyances qui circulent au discours familial. Qu’avez-vous entendu au sein d’ votre enfance ? Avez-vous le droit d’etre content professionnellement ? Ou n’avez-vous absorbe que des propos demotivants et anxiogenes ? « Reperer votre propos plombant permet de le mettre a distance, de se penser qu’il ne nous soulsingles concerne souvent pas. L’attention doit se porter i  propos des parents, puis sur les grands-parents ayant pu etre licencies ou Realiser faillite. Cette perte de travail, des fois lointaine dans l’arbre genealogique, est en mesure de continuer de resonner, surtout quand il y a eu declassement, ainsi, coder une insecurite permanente dans laquelle nous sommes nous-meme retourne. Ca economique actuelle demande d’effectuer preuve de souplesse, de fluidite. Acceptons-nous d’etre mobiles sans forcement nous sentir coupables ? » questionne Juliette Allais.

Autre piste a suivre : celle des migrations. « J’ai constate qu’un sentiment d’insecurite professionnelle masquait souvent un traumatisme lie a 1 exil des parents, des grands-parents ou des arriere-grands- parents », remarque J’ai therapeute.

EXERCICE : dessinez ce arbre genealogique Travaillez concernant ce arbre genealogique en remontant jusqu’aux arriere-grands-parents. A cote de chacun des ancetres mentionnes, notez dans un petit carre tout ce que vous savez une carriere et du metier de l’ancetre. « Vous verrez ensuite ce qui s’est transmis en termes de croyances et d’echecs. Chacun pourra ensuite vous poser devant votre arbre et observer des repetitions, des recurrences : “Dans votre fratrie, tous les deuxiemes perdent un travail”, etc. Vous pouvez aussi mettre un mot-cle i  ci?te de chacun : “l’eternel chomeur”, “la victime”… depuis toujours des archetypes, ainsi, ces archetypes donnent une vision une maniere dont la ti?che a ete vecu en generations precedentes et comment nous avons eu ou nullement le droit de prendre notre place », conclut Juliette Allais.

Menu